Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
cercledutram.over-blog.com

Le Club de Lecture de la Librairie du Tram

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016

Publié le 29 Novembre 2015 par Marie dans THEMES

Incapable de rédiger le moindre résumé de nos sessions du club, je vous fais quand même le topo des sessions jusqu'au mois de juin 2016. A vos lectures

Je rappelle que vous pouvez commander tous les ouvrages mentionnés dans cet article ici :

http://lalibrairiedutramway.com/contact/

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
6 JANVIER 2016 : UN WESTERN

"LONESOME DOVE"
de LarryMc
Murtry

À Lonesome Dove, Texas, les héros sont fatigués. Augustus McCrae et Woodrow Call ont remisé leurs armes après de longues années passées à combattre les Comanches. En cette année 1880, pourtant, l'aventure va les rattraper lorsqu'ils décident de voler du bétail au Mexique et de le convoyer jusque dans le Montana pour y établir un ranch. Commence alors un périple inédit de plusieurs milliers de kilomètres à travers l'Ouest, au cours duquel le convoi affrontera de violentes tempêtes, des bandes de tueurs et d'Indiens rebelles... et laissera de nombreux hommes derrière lui.

Récompensé par un prix Pulitzer, Lonesome Dove est une fresque épique qui explore les mythes fondateurs de l'Amérique et nous fait vivre la quête désespérée de deux hommes qui, sans le savoir, tournent les pages du Dernier Western.

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
3 FÉVRIER 2016 : UN AUTEUR

Sorj CHALANDON

A lire un ou plusieurs de ses romans

- Avoir 20 ans à Belfast - Le Petit Bonzi

- La Légende de Nos pères - Une Promesse

- Mon Traître - Retour à Kyllibegs

- Le Quatrième Mur - Profession du Père

Son dernier ouvrage, Profession du Père, a reçu le Prix du Style

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
2 MARS 2016 : POLARS

SÉLECTION QUAIS DU POLAR

- "Les Initiés", Thomas Bronnec
- "Concerto pour quatre mains", Paul Colize
- "Six fourmis blanches", Sandrine Collette
- "Les loups à leur porte", Jérémy Fel
- "Obia", Colin Niel
- "Adieu Lili Marleen", Christian Roux

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
6 AVRIL 2016 : UN ROMAN

RÉPARER LES VIVANTS
de Maylis de
Kerangal

Simon Limbres. Sans r, il s'appellerait Limbes. Sans air, il est dans les limbes. Un accident de van, après une virée en surf, a laissé le jeune homme mort sur le bitume. Il gît dans une salle de réanimation qui ne mérite pas son nom, puis­que l'espoir n'est plus. Quoique. L'histoire montrera que la pensée magique peut prendre mille formes. Et la vie, palpiter de mille façons.

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
4 MAI 2016 : UN PAYS, voire 2

LA CORÉE

Pays invité pour le Salon du Livre à Paris.

Corée du Nord, Corée du Sud, à vos lectures

Je mets un blog consacré à la littérature coréenne ici :

http://www.keulmadang.com/blog/la-litterature-coreenne-en-francais-jean-noel-juttet/

Et les éditeurs ne sont pas en reste :

http://www.decrescenzo-editeurs.com/la-litterature-coreenne/

http://www.zulma.fr/domaine-litterature-coreenne-21-0.html

LES THEMES DU CLUB DE LECTURE DE JANVIER A JUIN 2016
1er JUIN 2016 : UN THEME

LA LITTÉRATURE JEUNESSE

A vous de faire remonter votre âme d'enfant/ado.

De Pef à Anne Fine, de Jk Rowling à Marie-Aude Murail, de Geronimo Stilton à la dystopie ado très en vogue (Hunger Games, Book of Ivy, Divergente etc...)

Venez avec vos enfants, petits ou grands, loués éventuellement pour l'occasion et faites-les intervenir. Laissons la future génération de lecteurs nous faire partager ce qu'ils aiment.

commentaires

EDEN UTOPIE - Le Débrief

Publié le 9 Mai 2015 par Marie dans Mai 2015

EDEN UTOPIE - Le Débrief

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette session aura donné lieu à de vifs échanges.

L'un des thèmes majeurs du roman est le refus du déterminisme social, revendication majeure des militants de 68 puis postérieurement par notamment les "radicaux" de gauche jusqu'aux années 90.

Sont postés divers liens ci-dessous pour se faire une (toute petite) idée de la période évoquée ; le sujet étant sensible, les recherches ont été assez compliquées pour éviter la pollution idéologique inévitable.

Le débat s'est élargi nettement sur la question de savoir si l'on pouvait justifier un meurtre politique. Je prends la liberté de marteler mon opinion personnelle qu'à nouveau non et non le meurtre politique est injustifiable ! Et je poste un lien sur un tout petit article qui le dit beaucoup mieux que moi.

commentaires

WONDER MUM EN A RAS LA CAPE

Publié le 29 Avril 2015 par Marie dans Avril 2015

WONDER MUM EN A RAS LA CAPE

Mamans, Papas (parce qu'après tout, il y a des super papas qui doivent en avoir quelques fois ras la cape), je vous propose de lire ce blog drôle qui reflète assez bien nos vies quotidiennes.

WONDER MUM sera à Lyon jeudi soir 30 avril à partir de 18h au bar Autour d'un Verre rue Longue dans le 2e pour le lancement de son deuxième opus. J'y serai évidemment. Vous êtes les bienvenus à mes côtés.

Je poste le lien de son blog et un extrait de sa dernière chronique.

1. Elle vous met un coup de pied latéral en pleine nuit suivi d'un grommellement (du style "rrrrrrrrrhhhh")

Traduction : "C'est à ton tour de te lever : je sais que, comme moi, tu es pourvu de deux oreilles et que tu entends ton enfant hurler, de plus, tu feins hyper mal le mec qui dort, ce coup de pied n'est qu'un avant-goût de ce que je suis capable de te faire si tu n'y vas pas tout de suite".

2. Elle affiche un sourire crispé en regardant votre fille. Elle a la tête penchée sur le côté et lui lance un "Aaaaah... C'est papa qui t'a habillée, chérie ?"

Traduction : "Si Karl Lagerfeld voyait ce que tu viens de commettre sur ma toute petite, il en mangerait son chat. Pourquoi veux-tu innover ? Imposer ton style, hein ? Tiens-t'en aux tenues que je t'ai préparées la veille pour le bien-être de nos pupilles à tous !"

3. Elle vous envoie un texto à 19 h : "je n'ai aucune idée de ce qu'on va manger, les enfants sont infectes, je suis vraiment fatiguée".

Traduction : "T'as intérêt à rentrer avec un Mac do. Il me faut du gras."

4. Elle vous chuchote un "ce soir, les enfants dorment chez mamie..."

Traduction : "Annule tous tes plans, je veux manger au resto, faire l'amour, dormir comme un loir, et avoir mon petit-déjeuner au lit demain matin. Je l'ai mérité, mon corps l'a mérité, mon esprit l'a mérité."

5. À votre question : "quelque chose ne va pas, chérie ? Tu as eu une dure journée, c'est ça ?", sa réponse se résume à un "si si... ÇA VA !"

Traduction : "Ah, ça, non, ça ne va pas, c'est le moins qu'on puisse dire ! J'ai du quitter ma réunion pour aller chercher TON FILS à l'école parce qu'il a eu la majestueuse idée de s'introduire une craie grasse dans la narine. En rentrant, j'ai fait tomber mon portable dans une flaque d'eau, la petite a vomi sur tout ce qui était possible de vomir, ma blouse en soie y compris, tout ça pendant que, TOI, TU ÉTAIS COINCÉ DANS TON TRAIN !!! ALORS NON, ÇA NE VA PAAAAAS, NON ! TU DEVRAIS PAS TROP POSER LA QUESTION, IL EN VA DE TA SURVIE !"

6. Alors que vous la surprenez en train de pleurer et que vous lui demandez pourquoi, elle vous tombe dans les bras en vous disant : "je sais pas ce que j'aaaaaai..."

Traduction : elle ne sait pas ce qu'elle a.

7. Votre enfant est votre portrait craché, vous le savez, c'est une évidence. Il est brun aux yeux bleus, tout comme vous, votre femme est rousse aux yeux verts, même Gilbert Montagné s'en rendrait compte. Or, en ressortant une vieille photo d'elle petite, elle vous défie d'un "alors ?"

Traduction : "Notre fils pesait 4,8 kg à la naissance. C'est beaucoup, tu sais. J'ai eu huit points de suture. Alors tu vas dire qu'il me ressemble parce que, bordel, je n'ai pas fait tout ça pour rien, ok ?"

8. "Tu ne vas jamais croire les économies que j'ai réalisées", annonce-t-elle en rentrant chargée de sacs en tout genre, remplis de vêtements pour toute la famille.

Traduction: "Il serait fort à propos que tu reconnaisses, en t'extasiant, mon grand sens des affaires ainsi que mon dévouement pour relancer l'économie française qui, en période de crise, s'apparente tout de même à un acte patriotique qui mériterait d'être salué par le président lui-même."

9. "Ok, tu n'as rien à me dire par hasard ?"

Traduction : Bon là, normalement, elle bluffe. Elle prêche le faux pour savoir le vrai. Si tel n'est pas le cas. Bon courage.

10. Elle vous regarde avec des cœurs dans les yeux, un sourire béat, et les cheveux en bataille.

Traduction : Félicitations, vous avez parfaitement interprété le point 4 !

Extrait de sa nouvelle chronique

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>